SPELEO : Les cavités proposées sont idéales pour l'initiation ou l'exploration technique, avec des degrés de difficultés techniques variés et des paysages changeants.

La grande majorité des cavités des Pyrénées-Orientales sont des grottes dites 'fossiles', donc sans risque de montée des eaux. La température sous terre est constante toute l'année (généralement 14° à 16° à une altitude de 200 - 400 m).

LA SPELEO SE PRATIQUE TOUTE L'ANNEE

A partir de 4 ans jusqu'à ... 77 ans ! Il faut être en bonne condition physique, et faire un peu de sport régulièrement. Peu de contre-indications : ne pas être sujet au vertige vrai, ne pas avoir une claustrophobie prononcée ou de problème épilepique avéré.

Les publics qui présentent un handicap moteur ou physique peuvent découvrir un certain nombre de cavités. Me demander conseil.

Déroulé d'une sortie type :

Le RDV se fait directement sur le terrain, en un point de rencontre facile (parking, église, gare ..), en général 8h30 - 9h et 13h30 - 14h. Envoi d'un plan GoogleMaps pour plus de précision si besoin. Equipement avec le matériel, marche d'approche jusqu'au trou (il est rare de se garer à proximité), exploration et sortie quelques heures plus tard. Retour aux véhicules et rangement du matériel avant séparation.

Pour certaines cavités, la traversée d'un massif permet de rentrer par un orifice supérieur et de sortir par un autre, en général inférieur : on ne passe donc pas deux fois au même endroit ! Au cours de la traversée, des obstacles tel que des puits faciles peuvent se descendre en rappel. Lorsque la traversée n'est pas possible, nous reviendrons sur nos pas par le même chemin.

Quelques exemples de cavités sur les Pyrénées-Orientales

A 30 minutes du littoral, à 15 minutes de Perpignan :

La grotte de Montou (Corbère-les-Cabanes) : Petite cavité idéale pour l'initiation mais dont les ramifications sur plus de 2 kilomètres de développement laissent de nombreuses possibilités. Des difficultés modulables suivant les visites : traversée de la montagne, descente d'un puits facile, boyaux, grandes salles, jeux pour petits et grands, faune cavernicole et une histoire particulière ... Un parfum d'aventure en demi-journée pour une durée de 3 à 4h sous terre, accessible pour les enfants à partir de 4 ans.

Autour de la cité de Villefranche de Conflent, classée UNESCO en 2008 :

D'immenses réseaux souterrains de plusieurs kilomètres de long se développent aux alentours de la cité vaubanesque, de quoi y passer plusieurs jours si l'on voulait tout visiter : En Gorner, Fuilla-Canalettes pour les plus connus. De grandes galeries horizontales entrecoupées de passages en ramping dans du sable et au final une multitude de concrétions extraodinaires.

D'autres cavités permettent d'effectuer des balades en demi-journée ou journée avec des progressions sur cordes comme dans les grottes de Sirach ou Perez. Le temps passé sous terre est variable, de 3 à 7h, et plus ...

Dans la vallée du Fenouillèdes :

La grotte de la Marie-Jeanne dans les gorges de Galamus, est accessible à tous (enfants à partir de 6 ans) en demi-journée ou journée. La cavité est sub-verticale et l'usage des cordes est nécessaire pour descendre en rappel, avec des mains courantes pour se déplacer en toute sécurité. Il y a parfois une présence d'eau.

Pour les autres cavités du secteur du Paradet (à la limite Aude - PO), elles comportent des portions verticales, avec une progression sur corde impérative à la descente comme à la remontée. Par ailleurs, la marche d'approche, souvent d'une heure (à l'aller) est parfois requise pour accéder aux trous. La visite s'effectue uniquement à la journée.

Dans les Corbières-Orientales :

Dans le massif des Corbières, autour d'Opoul-Périllos, à 30 minutes de Perpignan : on les appelle des barrencs ici, ce sont des cavités qui présentent un profil très nettement vertical, avec de très belles descentes, parfois techniques et profondes, mais sans sorties au fond... Notre seul choix sera de remonter et d'utiliser les agrès en place, avec les techniques spécifiques de la remontée sur corde fixe. Le portage du matériel est impératif.

Au choix, les barrencs de la Bergerie, du Roboul, du Pla de Périllos... Ces sorties s'effectuent en groupe réduit et uniquement à la journée. Cerise sur le gâteau : on se gare à côté !

Via-ferrata :

Les vias des Pyrénées-Est se situent principalement en Catalogne ou Andorre. Mais depuis 2009, deux nouveaux parcours viennent de voir le jour près de Perpignan.

A Saint-Paul de Fenouillèdes :

Deux vias-ferratas existent l'une à côté de l'autre, au départ de la Clue de la Fou, à seulement un kilomètre de Saint-Paul.

La Pichona : s'adresse aux familles et enfants, aux débutants en somme. Avec un dénivelé modéré de 80 mètres, elle est facilement accessible et offre un très bon équipement en place pour se famiiariser avec la technique de progression sur câble. Cette via est exposée plein sud, sur une crête largement ensoleillée, ce qui peut poser problème par fortes chaleurs. A faire le matin très tôt ou plutôt en fin d'après-midi en plein été.

La Panoramique : Elle est côtée Assez difficile à Difficile (AD à D) pour un parcours de plusieurs heures (de 3 à 4h environ). Il est impératif de mesurer 1,70m les bras levés pour s'engager dans cette via. Avoir une condition physique correcte mais le niveau n'est pas surhumain non plus !

Le parcours totalise 900 mètres de longueur pour 300 mètres de dénivelé. Les murs verticaux, parfois un poil déversants, sont entrecoupés de passages en ponts de singe ou pont himalayen, et des progressions en crêtes. Du sommet, le panorama est extra ! Retour par un chemin caillouteux (environ 30 minutes). Le parcours est impossible par vent fort ou temps de pluie ...

En Catalogne, au sud de la Seu d'Urgell

La via-ferrata de la Régina d'Oliana : une des plus belles d'Espagne certainement ! Un must de verticalité ! La progression se réalise sur de longues falaises calcaires avec passages aériens, un pont suspendu et des options de difficultés variables et parfois soutenues. Bon niveau de forme physique requis.

Prévoir le repas tiré du sac et l'appareil photos. Le paysage est sublime et les vautours fauves viennent nous saluer lors de notre ascension. Le top ! Via-ferrata pratiquable toute l'année, mais on évitera l'été, car il y fait trop chaud !

Autres vias-ferratas en France / Espagne : me consulter.

Autres lieux de pratique pour la spéléologie

Parcours spécifiques et techniques :

> Traversées ou explorations de gouffres profonds, dans le massif de la Pierre Saint-Martin (Pyrénées-Atlantiques), dans le réseau de la Henne-Morte (Haute Garonne), ou bien encore dans la région des Grand Causses (Lozère, Gard et Aveyron)... Il est indispensable d'avoir déjà pratiqué quelques sorties afin de maîtriser les techniques de déplacements sur corde et de progressions sous terre, (dans des cavités d'envergure moyenne). Cela me permetttra de juger votre capacité à effectuer ces sorties et de préparer au mieux cette exploration soutenue. Bon niveau de forme physique requis.

> Explorations des plus hautes grottes glacées du monde, dans le massif de Gavarnie Mont-Perdu (France / Espagne)... Accès aux cavités après plusieurs heures de marche en montagne, bivouac en altitude (vers 2700m), passages de névés ou glaciers fréquents. Comptez trois jours au total pour cette sortie qui devrait nous permettre de visiter en autre, les grottes des Isards et de la Devaux... Un aperçu de la galerie d'images

> Découverte de rivières souterraines, progression en bateaux spécial spéléo, descente de canyons souterrains à la nage. Il faut pour cela se rendre dans le Lot (gouffre du Saut de la Pucelle), dans l'Ariège (rivière d'Aliou), en Ardèche (traversée de la Dragonnière de Banne), ou bien encore dans le Gard pour effectuer la traversée du mythique Abîme de Bramabiau (massif de l'Aigoual). Navigation possible également sur le plateau du Larzac dans la grotte de Saint-Paul des Fonts (Aveyron).

Pour toutes ces sorties, le matériel collectif est plus conséquent (cordes, amarrages ...) et le milieu souterrain est beaucoup plus hostile. Il fait plus froid - de 4 à 8° en général -- et avec une présence d'eau régulière, les efforts sont donc plus importants.

Outre le matériel habituel de spéléologie, je fournis des combinaisons néoprène, des sous-combinaisons polaires, des gants, des réchauds, des bateaux résistants à l'abrasion ou ... des crampons à glace ... (pour les grottes glacées bien-sûr !).